Espace Privé

Vous êtes ici : Accueil > ESPACE PROFESSIONNELS > Nos métiers

Nos métiers

L’auxiliaire de vie sociale intervient auprès de toute personne qui ne peut assumer seule les tâches de la vie quotidienne (personnes âgées, familles, personnes handicapées, malades...). Il les épaule et les assiste pour permettre leur maintien à domicile, contribuer à la préservation, la restauration et la stimulation de leur autonomie, favoriser leur insertion sociale et ainsi concourir à la lutte contre l’exclusion. 

Nos métiersL’aide médico-psychologique accompagne au quotidien les personnes âgées dépendantes ou handicapées. Il réalise à leurs côtés les gestes de la vie quotidienne (coucher, lever, toilette, habillage, repas, déplacements...). Il peut ainsi aider une personne tétraplégique à faire sa toilette, stimuler la mémoire d’une personne âgée ou encourager un enfant handicapé à s’exprimer... A travers l’aide concrète qu’il apporte, l’AMP doit établir une relation de qualité pour répondre à l’isolement des personnes handicapées ou dépendantes et essayer d’appréhender leurs besoins et leurs désirs afin de leur apporter une réponse adaptée. Il a un rôle d’éveil, d’encouragement et de soutien de la communication et de l’expression verbale ou non.

Les Directeurs d’établissement social et médico-social exercent leurs fonctions dans les établissements accueillant des personnes inadaptées ou handicapées : personnes âgées, adultes et mineurs. Ils peuvent exercer des fonctions de chef d’établissement ou de directeur adjoint.
En tant que chef d’établissement, le directeur d’établissement social et médico-social est responsable de la bonne marche de l’établissement sur le plan administratif, financier mais aussi sur le plan de la qualité des services rendus aux personnes résidentes.
Il a la responsabilité des actions pédagogiques, sociales, médico-psycho-éducatives ou techniques que l’établissement conduit.

L’éducateur spécialisé concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant des déficiences physiques ou psychiques, des troubles du comportement ou qui ont des difficultés d’insertion. Par le soutien qu’il apporte et par les projets qu’il élabore, il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie, à développer leurs capacités de socialisation, d’intégration et d’insertion.
Il favorise également les actions de prévention. Son intervention se situe aussi bien dans le champ du handicap, de la protection de l’enfance, de l’insertion sociale et professionnelle, de la prévention spécialisée. Il est également de plus en plus appelé à intervenir dans le cadre de projets de développement local.

L'ergothérapeute contribue, dans le cadre d'une prise en charge pluridiscipinaire, au traitement des troubles et des handicaps de nature psychique, somatique ou intellectuelle. L'ergothérapie sollicite les fonctions déficitaires et les capacités résiduelles des personnes traitées pour leur permettre de maintenir, récupérer ou acquérir la meilleure autonomie quotidienne au niveau individuel, social et professionnel. Après avoir examiné la personne, l'ergothérapeute contribue à l'installation (appareillage, adaptations, positionnement ergonomique...), à la rééducation (activités manuelles et cognitives), puis, grâce à des mises en situation choisies, il propose des solutions techniques de compensation du handicap : communication, habillage, hygiène, aides techniques, aménagement du domicile... L'ergothérapeute travaille avec tous les publics : enfants, adultes, personnes âgées. 

L’infirmier est chargé de l’élaboration et de la mise en œuvre du projet de soins du patient. Dans cette perspective, il réalise des soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne handicapée. Il participe à la rédaction et la mise à jour du dossier du malade, ainsi qu’à l’information et à l’accompagnement du patient et de son entourage.

Le masseur-kinésithérapeute est un spécialiste de la rééducation motrice et fonctionnelle prescrite par le médecin. Son objectif est de permettre aux patients de retrouver une fonction motrice normale, de les rendre plus autonomes. Après consultation des documents concernant le patient et examen clinique, il décide des méthodes et moyens à appliquer pour la rééducation : massothérapie, physiothérapie, gymnastique médicale. Il fait effectuer des mouvements dont il surveille l'exécution, en corrigeant les mauvaises attitudes. Il participe à la prévention thérapeutique en donnant des conseils d'hygiène et de maintien.
Il intervient également, sans prescription médicale, sans but thérapeutique, dans le domaine du sport, de l'hygiène et de l'esthétique. 

Le médecin de Médecine Physique et de Réadaptation
Le médecin de MPR est le spécialiste qui a pour rôle de coordonner et d'assurer la mise en application de toutes les mesures visant à prévenir ou réduire au minimum inévitable, les conséquences fonctionnelles physiques, psychologiques, sociales et économiques des déficiences et des incapacités

Le médecin neurologue
La neurologie est la discipline médicale qui étudie l'ensemble du système nerveux, et en particulier le cerveau.

Le médecin pédiatre
La pédiatrie est une branche spécialisée de la médecine qui étudie le développement psychomoteur et physiologique normal de l'enfant, ainsi que toute la pathologie qui y a trait (maladies infantiles), de la naissance à la période postpubertaire ou il devient adulte ; c'est la médecine des enfants.

Le moniteur-éducateur exerce sa fonction auprès d’enfants, d’adolescents ou d’adultes en difficulté, handicapés ou en situation de dépendance. A travers un accompagnement particulier, le moniteur-éducateur aide quotidiennement à instaurer, restaurer ou préserver l’adaptation sociale et l’autonomie de ces personnes. Il participe ainsi à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne en liaison avec les autres professionnels de l’éducation spécialisée.
Nos métiers
L'orthophoniste est un thérapeute qui prévient, dépiste et soigne les troubles de la voix, de la parole, du langage oral ou écrit. Il intervient surtout auprès des enfants, mais aussi auprès des adultes ou personnes âgées. Les troubles peuvent être : la dyslexie, le retard de langage, les difficultés d'apprentissage de la lecture, de l'orthographe ou de l'écriture, la surdité, l'aphasie, le bégaiement etc. Il soigne des adultes ayant des troubles de la voix (chanteurs, comédiens, professeurs...).Il exerce sa profession sur prescription médicale. Il pratique des bilans orthophonistes avec entretiens et tests pour évaluer les troubles. Il propose une rééducation ou des examens complémentaires au médecin prescripteur. Il fait exécuter au patient des exercices (technique de voix, langage oral, écrit, rythme), utilise des jeux etc. Il contrôle à intervalles réguliers les progrès réalisés et en rend compte au médecin, à la famille ou à l'enseignant.

Le psychologue conçoit, élabore et met en œuvre des actions préventives et curatives à travers une démarche prenant en compte la vie psychique des individus et des groupes, et ce afin de promouvoir l’autonomie de la personne.

Le psychomotricien a pour rôle de traiter, les troubles psychomoteurs de l'enfant, de l'adolescent, de l'adulte ou de la personne âgée. Il agit sur l'équilibre psychologique par l'intermédiaire du corps. Il intervient pour des troubles tels que : incoordination motrice, agitation, difficultés d'attention, troubles de l'équilibre, tics, difficultés dans l'exécution de l'écriture, problèmes dans l'orientation spatiale et temporelle etc. Il établit un bilan des capacités du patient à l'aide de tests et épreuves adaptés à la personne. Il met en place une thérapie dont il évalue périodiquement les résultats. Il utilise des techniques comme l'expression gestuelle, la relaxation, les activités rythmiques, de jeu, de coordination, lors de séances individuelles ou en groupe. L'efficacité de la thérapie dépend en grande partie de la relation entre le patient et le thérapeute.